Cœurs de schiste

Je marche dans l’arrière-pays. Au sol, des schistes en forme de cœurs me rappellent ceux que j’ai aimés ; ceux que j’ai blessés... Toutes celles et ceux que j’ai photographiés depuis mes premiers essais avec la boîte 4 x 4. 

Comme un petit Poucet, je les ramasse puis les place en veilleuses sur le bord d’une fenêtre, les confiant au cœur du Père. Certains ont été figurants ou acteurs de mon voyage photographique inauguré vers 1965. Ce voyage raconte une histoire de femmes et d’hommes vivant en Europe au XXe et XXIe siècle. L’histoire se déroule à Paris, Budapest, à Chypre, Banyuls, en Angleterre, en Italie. Elle se poursuit avec vous en ce lieu.

Une amie m’a écrit « La beauté est une consolation et un poste avancé de l’éternité. Bienheureux celui qui sait la voir, et la montrer aux autres ». Le ton est Dostoïevkien.

Puissions-nous, photographes, aider à construire ce monde et, de notre histoire, être des témoins véritables.  

P.P.


Durant l’été 2015 cette rétrospective était présentée au Château Royal de Collioure. Une centaine de tirages dans huit salles abordaient diverses thématiques. L’école pictorialiste, la photo dans sa dimension documentaire, le portrait, la couleur. Si vous souhaitez en recevoir une documentation pour la présenter, vous pouvez prendre contact avec nous.

Exposition temporaire  pierre_parce_photographe.htmlpierre_parce_photographe.htmlshapeimage_1_link_0
Atelier  Atelier.htmlAtelier.htmlshapeimage_2_link_0
PortraitsPortraits.htmlPortraits.htmlshapeimage_3_link_0
TiragesTirages.htmlTirages.htmlshapeimage_4_link_0
ArchivesArchives.htmlArchives.htmlshapeimage_5_link_0